FacebookTwitterGoogle +Youtube

Pour éviter qu’une sortie se transforme en galère, il est certaines choses que tout VTTiste se doit d’avoir avec lui.
De la randonnée de deux heures aux raids longue distance, nous allons passer en vue le contenu indispensable à avoir dans son sac.
C'est ce que nous allons voir dans cet article.

sac eau

Pour la randonnée.
Pour une sortie proche de chez vous, il n’est pas nécessaire de charger votre sac façon sherpa.

Un dérive-chaîne complété d’un outil multifonction.
Une chambre à air avec un nécessaire de réparation (colle, Rustines) et une mini-pompe pour pouvoir regonfler le tout.
Deux démontes pneus peuvent se révéler utiles.

Les sacs à dos équipés d'une poche pour la boisson permettent de transporter outils, nourriture et de quoi s'hydrater.

 

alien outil

Pour une compétition VTT.
Pour une compétition, surtout si le parcours est constitué d’une boucle à parcourir plusieurs fois, il ne sera pas nécessaire de trop charger son sac.

Deux chambre à air, avec des cartouches de gonflages qui remplaceront la mini-pompe et permettront un gonflage rapide.
Dérive chaîne et multi-outils usages, deux démonte pneus.
Pour la boisson, bidons et porte-bidon gardent leurs intérêts.
Il permet de transporter moins de liquide donc moins de poids. Inconvénient, il faudra qu’une personne de bonne volonté se tienne prête pour vous ravitailler à chaque tour de circuit.
Si le parcours de la course n’est constitué que par une seule grande boucle, le sac à dos porte boisson sera nécessaire.

Avec un outil multifonctions, le gain de place et de poids est important.
De nombreux modèles sont disponibles sur le marché.
Les plus simples sont suffisant pour une randonnée.

  

Le raid VTT longue distance.
Quand on participe à un raid longue distance, il vaut mieux avoir un minimum d’autonomie.
Bien sur, on peu espérer qu’un autre participant aura pensé à prendre avec lui l’outil que l’on n’a pas, mais on risque de devoir fini à pieds.

On prendra donc avec soi, les incontournables : mini-pompe, chambres à air et Rustines (ne pas oublier la colle et vérifier qu’elle n’a pas séché dans le tube). Deux démontes pneus, un multi-outils avec dérive chaîne. Il peut être utile de prendre quelques maillons de chaîne avec soi ainsi qu’une attache rapide. 

Une clef à rayon peut être fort utile également.
Un arrache manivelle peut vous faciliter la vie si les manivelles de votre pédalier ne sont pas équipées de vis auto-extractibles.
Pour l’eau, le sac à dos porte boisson est le plus pratique. Choisir une poche de grande contenance (au moins deux litres).

Une couverture de survie ne prend pas de place et ne pèse pas lourd, vous lui trouverez bien une petite place.
Pour les raids qui se déroulent sur plusieurs jours, des rayons de rechanges (attention à prendre des rayons de bonnes dimensions, en effet, il peut être nécessaire d’avoir des rayons en plusieurs longueurs suivant les roues qui équipent votre vélo).

Pour transporter vos rayons de rechange, le plus pratique est de les fixer à l’aide d’adhésif sur la base de votre cadre.
Si vous êtes équipé d’un amortisseur ou d’une fourche pneumatique emportez une pompe adaptée.
Quelques colliers Rilsan, un peu de lubrifiants et un peu d’argent au cas ou.


La météo peut être rapidement changeante, alors prenez avec vous un coupe vent ou une veste étanche.

Vous pouvez pendre avec vous votre téléphone portable et quelques barres énergétiques.
Prenez également de quoi lubrifier la transmission de votre vélo (un peu d’huile, de graisse et un chiffon).
Une carte vous sera utile si vous vous perdez, à condition de savoir s’en servir.

La lettre d'information

Pour être tenu informé de l'actualité du site,
abonnez-vous à la newsletter.

Les dernières infos

Jean-Pierre   Cianamea   patrick   Pauline   Berry18   Dede   huard daniel   GAUCHER   Lambert Madu   Vézinet  
Aller au haut