pub

Depuis quelques années, les vélos à assistance électrique ont séduit de nombreux pratiquants. Un VTT à assistance électrique permet de varier les pratiques et ouvre de nouvelles possibilités de découverte.
L'assistance électrique permet de rouler sur des terrains difficiles plus facilement et permet au pilote de profiter de meilleures performances, sans gâcher son plaisir de pilotage.

Choisir un VTT électrique

Les prix d'un VTT électrique varient dans de grandes proportions, en fonction de la qualité et de l'équipement du vélo. Avant de se décider pour un modèle précis, il est donc important de s'informer au mieux pour choisir sans se tromper le modèle le plus adapté à sa pratique en adéquation le budget consacré à l'achat d'un VAE (vélo à assistance électrique).

Un VTT électrique fonctionne à l'aide d'un moteur électrique qui va s'activer lorsque le cycliste pédale. La puissance de pédalage est ainsi décuplée.

Suivant la conception du vélo, le moteur peut être placé à différents endroits : dans le moyeu de la roue avant ou au niveau du boîtier de pédalier.
Vous pouvez jeter un oeil sur ce site pour comparer les vélos électriques.

Les vélos équipés d'un moteur situé au niveau du boîtier de pédalier sont à privilégier pour une utilisation VTT.
Les marques de moteur qui sont les références actuelles sont Bosch, Shimano, Yamaha et Brose.

Les modèles moyen et haut de gamme avec moteur dans le pédalier fonctionne à l'aide d'un capteur de force ou de couple : l’assistance est progressive, selon l’effort fourni par le cycliste. La conduite se fait sans à-coups, l'assistance étant progressive. C'est non négligeable pour une utilisation en tout-terrain.

Ce moteur est relié à une batterie rechargeable sur le secteur. C'est cette batterie qui alimente le moteur en électricité.
La puissance maximale autorisée pour un moteur de vélo électrique est de 250 Watts. Le couple moteur est la donnée la plus importante à prendre en compte. Le couple moteur est exprimé en Newton par mètre (Nm). Plus le couple est important et plus la force délivrée par le moteur pourra être importante.
Les moteurs qui équipent les vélos actuels proposent en générale un couple de 50 à 60 Nm.

Après le moteur, la batterie est l'élément le plus important à prendre en compte pour le choix d'un VTT électrique.
Les batteries sont le plus souvent au Lithium. Elles offrent un temps de charge optimisé assurent une très bonne longévité. De plus, leur poids est moins important que les anciennes batteries au plomb.
Leur autonomie exprimée en Ampère-heure (Ah) ou en Watt-heure (Wh). Plus le nombre est élevé, plus l’autonomie sera importante.
Une batterie de 400Wh correspond à une autonomie d’environ 50 km à 80 km suivant l’utilisation et l'utilisateur.

Suivant le niveau de l'équipement du vélo, le pilote peut avoir une console numérique fixée sur son guidon qui fait office de tableau de bord et qui l'informe sur l'autonomie de la batterie. Il peut également permettre de régler les niveaux d'assistances et les différentes options proposées par le système (sensibilité, puissance, assistance à la marche...).

Comme pour tout vélo, vous devrez choisir le type de vélo qui répond le mieux à vos besoins. Vous pourrez choisir un semi-rigide ou un VTT tout suspendu.
Le choix devra se faire suivant votre pratique, les types de terrains sur lesquels vous roulez le plus souvent en tenant compte du budget que vous souhaitez consacrer à cet achat.

Le poids d'un VTT électrique sera de fait plus important que celui d'un vélo classique. Le moteur et la batterie représentent un équipement qui laisse des traces sur la balance. Un VTT électrique de qualité proposant un montage de gamme moyenne restera dans une gamme de poids raisonnable. Cela a toute son importance si vous sous-estimé la durée de votre sortie et que vous arriviez à la limite d'autonomie de votre batterie : si vous devez pédaler sans assistance, le surpoids du vélo peut vite être pénalisant.

Blog VTT, actualité et informations vélo tout terrain.