Le VTT bikepackingC’est quoi le bikepacking ?

Le bikepacking, c’est quelque chose dont on entend de plus en plus parler. C’est une version minimaliste du voyage à vélo, dans laquelle le cycliste n’emporte avec lui que le minimum de matériel nécessaire à son périple. Transportant le tout sur son vélo,
C'est donc une solution légère et rapide à mettre en place pour transporter son matériel de camping sur n’importe quel vélo (tout du moins, lorsque celui-ci possède une géométrie classique). C’est la monture elle-même devient le porte-bagage.

Un équipement léger et pratique pour voyager à vélo.

Pour définir rapidement le bikepacking, on peut dire que c’est une solution pour les voyages à vélo qui consiste à utiliser des sacoches de différentes formes et de différentes tailles, que l’on va fixer directement aux parties structurelles du vélo : la fourche, le cintre, le cadre, le tube de selle… Généralement, on fixe ces sacoches au vélo grâce à un système de sangles, mais aussi de plus en plus en utilisant des systèmes qui se fixent sur des fixations existantes tels les supports de porte-bidon. (comme les « cages » sur les bras de fourche par exemple ou certaines sacoches de top tube). À l’opposé des classiques sacoches latérales qui s’installent par paires de chaque côté du vélo sur un porte-bagage, en bikepacking on va répartir ses affaires dans plusieurs contenants répartis sur la longueur du vélo.

Alors qu’une sacoche classique avant ou arrière a besoin d’un système de portage fixé sur le vélo, les sacoches de bikepacking se fixent directement au cadre, au guidon ouencore à la selle par un système d'attache qui leur est propre : velcros, sangles... De fait, les sacoches de bikepacking sont légères, de forme et de volume variables suivant les emplacements du cadre où elles s’accrochent, et leur conception plus souple permet à la plupart de s'adapter au volume transporté.

Le gain de poids obtenu en s’affranchissant du traditionnel porte-bagages est bénéfique au roulage.
Et en plus, la compacité et la largeur moindre sont particulièrement adaptées à la pratique du VTT en permettant l’accès à des sentiers étroits qui sont souvent inaccessibles avec une configuration de vélo de randonnée classique.

On peut dire que bikepacking est une version minimaliste du cyclotourisme dans laquelle le cycliste n’emporte que le strict nécessaire à son aventure, s’employant à être autonome et indépendant. Il est synonyme de liberté et d’autonomie. Il permet la randonnée au long cours.

Qu’est-ce qui fait un bon vélo de bikepacking ?

La pratique s’est démocratisée avec le phénomène du Gravel, au point que l’on pourrait croise que ces deux pratiques sont indissociables. Pourtant, les éléments qui composent l’équipement de bikepacking s'adaptent parfaitement à tous les types de vélos, que ce soit un VTT ou un vélo de route. Toutefois certaines marques développent des vélos spécialement conçu pour la pratique, tel que le Trek 1120.

Quoi emmener avec soi ?

L’objectif étant de ne transporter que ce qui est vraiment essentiel pour effectuer sont aventure. On ne se chargera que du strict essentiel : de quoi se restaurer, de quoi dormir, et de quoi réparer les petits soucis mécaniques qui peuvent survenir lors d’une sortie.

Comment Choisir des sacoches de bikepacking ?

La base de l’équipement est généralement composée d’une sacoche de selle, d’une sacoche de cintre et d’une sacoche de cadre. Cet ensemble sera à moduler suivant la destination et la quantité de matériel à transporter.

La sacoche de selle.
Vous pouvez désormais emporter jusqu'à 20 L pour certains modèles. La fixation se fait à l'aide d'une large boucle velcro qui vient entourer la tige de selle (parfois, il y en a même deux.), couplé à un système de sangles et de clips venant s'enrouler autour des rails de la selle.

La sacoche de cadre.
Du coté cadre, les points d'attache sont nombreux. La contrainte vient plutôt du fait que la bagagerie ne doit pas venir gêner le pédalage.

La sacoche de cintre.
Contrairement à la sacoche de guidon classique, avec montage de type Klickfix, ici, la sacoche se compose de deux parties. La première partie est fixée au cintre et la seconde est constituée un sac amovible qui se ferme par un système de sangles et de clips.

Les sacoches de fourche.
Parfois, les fourreaux de la fourche sont eux aussi mis à contribution. Sur le marché, on trouve des sacoches de fourche qui vienne se fixer par un système de sangle velcro.

Il est préférable de choisir des sacoches imperméables. On veillera à choisir des sacoches d’un volume le plus adaptées à son besoin. La capacité d’une sacoche est généralement exprimée en litres.

Certains cyclistes n'hésitent d'ailleurs pas à mélanger les genres en utilisant des sacoches de bikepacking couplé à l’utilisation de bagagerie vélo classique venant prendre place sur le porte-bagage avant ou arrière.
En effet, ces sacoches latérales permettent de transporter beaucoup plus de choses. De plus, ces sacoches se clipsent et se dé-clipsent du vélo en un tour de main et permettent de l’alléger d’un coup et par exemple d’emporter l’intégralité de ses affaires avec soi pendant que le vélo reste au garage.
Les sacoches classiques sont ainsi pour beaucoup le meilleur choix pour effectuer un voyage à vélo de longue durée. Mais, pour transporter un minimum vital sur des parcours rapides et engagés, le bikepacking ouvre de vraie nouvelles opportunités.

Quelles marques proposent des sacoches de bikepacking ?

Pratiquement toutes les grandes marques de baguagerie vélo proposent des gammes d’équipement adopté à la pratique. Des marques telles qu'Apidura, Ortlieb, Vaude, Zefal, Topeak et bien d’autres encore, propose dans leur gamme des sacoches spécialement pour le bikepacking.

Le matériel est proposé par la plupart des sites de vente en ligne et de nombreux magasins de cycles.

Où dormir en bikepacking ?

Campings, hôtels, auberges et chambres d’hôte vous permettent de voyager à vélo facilement. Un minimum d’équipement avec des vêtements de rechange et quelques provisions suffiront.
Mais la pratique rimes aussi avec le bivouac. C’est la solution ultime pour vitre son voyage au plus près de la nature.