FacebookTwitterGoogle +Youtube

 

A - L'oxygène.

Pour vivre, les êtres humains ont besoin d'oxygène. Lors d'un effort physique, ces besoins en oxygène augmentent. L'oygène prélevé dans l'air traverse tout l'arbre respiratoire pour arriver aux poumons.
Dans les poumons l'oxygène passe dans la circulation sanguine et se fixe sur les globules rouges. Les globules rouges permettent ainsi d'apporter l'oxygène aux cellules musculaires.

B - L'appareil cardio-vasculaire.

Pendant un effort physique, les besoins en oxygène de l'organisme augmentent.
Le coeur va s'adapter en augmentant le débit cardiaque pour satisfaire ces besoins.

1 - Le débit cardiaque.

C'est le volume de sang que le coeur éjecte à chaque minute. Un adulte au repos possede un débit cardiaque d'environ 5 litres par minute. Lors d'un effort physique le débit cardiaque peut atteindre plus de 30 litres par minutes.
Cette augmentation du débit cardiaque est réalisée grâce à l'augmentation de la fréquence cardiaque et du volume d'éjection systolique (voir ci-dessous).


2 - Le volume d'éjection systolique.

C'est le volume de sang que le coeur éjecte à chacune de ses contractions. Le volume d'éjection systolique est d'environ 50 mililitres et augmente à l'effort.


3 - La fréquence cardiaque.

Au repos la fréquence cardiaque est en moyenne de 60 à 80 pulsations par minute. Lors d'un effort physique la fréquence cardiaque peut atteintre 200 pulsations minutes.
Les cyclistes de haut niveau présentent souvent une fréquence cardiaque au repos proche de 40 pulsations par minute...


4 - La tension artérielle.

La tension artérielle correspond à la pression avec laquelle le sang circule dans les artères. La tension artérielle est définie par deux chiffres (12/8 par exemple).
Le premier indique la pression du sang dans les artères lors de la contraction du coeur (tension systolique).
Le second indique la pression du sang dans les artères lors de la phase de repos du coeur(tension diastolique).

C - L'endurance et la résistance.

1 - L'endurance.

L'endurance est la capacité de prolonger le plus longtemps possible un effort d'intensité modéré. On considère généralement que pendent un éffort d'endurance, le pouls ne doit pas dépasser 130-140 pulsations par minute.
Lors d'un effort d'endurance, le sujet ne doit jamais se sentir essouflé.


2 - La résistance.

La résistance est la capacité de prolonger le plus longtemps possible un effort d'intensité maximal.
Lors d'un effort de résistance, le pouls peut atteindre plus de 160 pulsations par minute.


3 - L'entrainement.

Un cycliste doit toujours commencer son entrainement par des efforts d'endurances.

La newsletter VTT

S'abonner

Restez informé de l'actualité du blog,
avec la lettre d'information.

Les dernières infos