pub

composants vtt

 

Tout le monde n'est pas un spécialiste dans la conception d'un VTT.
Aussi nous vous proposons de découvrir les différents éléments que l'on retrouve sur un vélo tout terrain.
Il peut, bien sur, y avoir quelques différences suivant le type de vélo que vous utilisez.

Les composants de la transmission :

Dérailleurs.
Les dérailleurs servent à changer de braquet. Au nombre de deux (un dérailleur à l’avant et un dérailleur à l’arrière) ils sont commandés par câbles.
En VTT, les dérailleurs sont fournis essentiellement par deux sociétés : Sram et Shimano.

La cassettes.
La cassette est l’ensemble composé des pignons.

La chaîne.
La chaîne permet de transmettre l’énergie du cycliste à la roue arrière.

Jeux de pédalier.
Le jeu de pédalier assure la rotation des manivelles.
Il existe plusieurs standards (carré, Isis, Octalink, Type x) et plusieurs dimensions de jeux de pédalier (jeux de pédaliers pour boîtier de pédalier de 68 ou 73 mm…).

Les pédales.
Les pédales ont bien évolués depuis les débuts du cyclisme. Les cales pieds à courroies ont laissé place aux pédales automatiques mais les pédales plates ont toujours de nombreux adeptes.

Le pédalier.
Le pédalier est composé des manivelles et des plateaux.
Là aussi il existe plusieurs dimensions pour les plateaux et plusieurs types de fixations.

Le poste de pilotage :

Le cintre.
Le cintre peut être plat ou légèrement relevé.
Un cintre peut être en acier, en aluminium, en fibre de carbone ou même en titane.

La potence.
La potence à plongeur à totalement disparu des VTT. Aujourd’hui les vélos sont équipés de potences destinées à être utilisé avec un jeu de direction Headset.

Les grips.
Le grip est l’intermédiaire entre le cintre et la main du cycliste.
Le grip doit apporté confort et bonne prise en main.

Les commandes.
Les commandes permettent au cycliste de changer de braquet. Elles agissent directement sur les dérailleurs, généralement par le biais de câble.

Les leviers de freins.
Le levier de frein permet au cycliste de commander le… freinage.
Suivant leur type, les leviers de frein peuvent être associés à un frein classique, commandé par câble, à un frein hydraulique (HS33 de Magura par exemple) ou à un étrier de frein à disque.

Le jeu de direction.
Le jeu de direction permet la rotation de la fourche.
Les jeux de direction existent en plusieurs diamètres. Le diamètre de 1 pouce a laissé place au diamètre de 1 pouce 1/8 qui est le plus utilisé actuellement.
Un standard de 1.5 pouce existe également. Il a été créé spécifiquement pour un usage extrême : freeride et descente.
Les VTT Cannondale utilise un diamètre de jeux de directions exclusifs.
Les jeux de direction peuvent être à roulement à billes simples ou équipés de roulements annulaires.

La selle.
La selle en vélo c’est primordial. Légère en carbone, ou traditionnel comme les selles Brooks en cuir rodé à la main, vous pourrez choisir un modèle parmi les nombreux proposé par les principaux fabricants.
Les rails de selle peuvent être en acier, en titane, en carbone.
Le revêtement de la selle peut être renforcer à l’aide notamment de Kevlar pour mieux résister aux chutes et à l’abrasion.

La tige de selle.
La tige de selle peut être en aluminium, en carbone, en acier ou en titane.
Avec ou sans recul les tiges de selles existent en plusieurs diamètres et en plusieurs longueurs.
Pour améliorer le confort d’un cadre rigide, il existe également des tiges de selles suspendues.
Le serrage de la tige de selle peut être réalisé par l’intermédiaire d’un blocage rapide, ce qui permet de changer plus facilement la hauteur de la selle. Tout comme les tiges de selles, les colliers de serrage existent dans plusieurs diamètres.

Connectez-vous pour commenter

Blog VTT, actualité et informations vélo tout terrain.