immatriculation obligatoire des vélos

Avant de commencer à parler d'Immatriculation des vélos, rappelons que dans le cadre des cycles, il ne s'agit pas d'une véritable "Immatriculation" au même titre que pour les véhicules motorisés. Cela signifie que nous utiliserons le terme d'immatriculation volontairement, mais par abus, de manière à faire une comparaison avec l'immatriculation traditionnelle. En aucun cas ce procédé implique de carte grise ou de relevé d'infraction. Il s'agit d'un Marquage d'identification servant exclusivement à la restitution des cycles volés retrouvés par les Forces de l'ordre. À présent, rentrons dans le cœur du sujet !

La France est le 4e pays d'Europe en ce qui concerne le vol de vélos. Plusieurs centaines de milliers de vélos sont en effet volés chaque année. Concrètement, cela représente tous les jours plus de 1000 vélos volés sur le territoire français, soit près d'un vélo par minute. Pour faire face à ces chiffres, l'État a décidé de mettre en place un système d'immatriculation des vélos, qui permet de réduire le vol de vélos en France, mais permet également d'offrir enfin un moyen de restituer un vélo à son propriétaire grâce à son immatriculation, lorsqu'il est retrouvé par les forces de l'ordre.

Immatriculer son vélo : différents procédés de marquage agréés

Le procédé d'immatriculation des vélos, appelé marquage des vélos peut être effectué au travers des différents procédés d'immatriculation homologués par l'État, comme Recobike par exemple. Depuis cette obligation légale mise en vigueur en janvier 2021, de nombreux systèmes d'immatriculation de vélos ont vu le jour. Ces méthodes d'immatriculation des vélos neufs ou d'occasion consistent en l'attribution d'un numéro unique d'immatriculation à chaque vélo, qui sera intégré au cadre de ce dernier. L'immatriculation du vélo se fait au travers des 3 principales méthodes suivantes :

  • le sticker (étiquette),
  • le marquage par soudure chimique,
  • la micropercussion.

Ces différentes solutions sont homologuées par l'État, mais ne présentent pas toutes les mêmes caractéristiques. Si le système de sticker est le plus simple à installer, il n'en est toutefois pas le plus résistant et ne permet malheureusement qu'une immatriculation "légale" du vélo. Facilement dissimulable au même titre que la micropercussion (gravage sur cadre), il n'est pas recommandé pour la plupart des vélos. Il est, de plus, facilement retirable sans détérioration du cadre du vélo, ce qui ne dissuade pas vraiment les voleurs.

Le meilleur système d'immatriculation pour vélos

La solution de marquage par soudure chimique se démarque largement des autres systèmes d'immatriculation de vélo en raison de sa résistance et de l'effet de dissuasion qu'elle induit auprès des voleurs. Le marquage par soudure chimique proposé de Recobike est en effet recommandé par les plus grandes marques, car le marquage ne peut être retiré du vélo facilement sans détérioration. C'est un procédé unique breveté fabriqué en France, qui offre les meilleures performances à tous les niveaux. Pour en savoir plus, lisez le comparatif des marquages de vélo rédigé par la rédaction de Monde du vélo.

marquage velo

Immatriculation des vélos : un véritable moyen de restitution

L'immatriculation des vélos, qu'elle soit par étiquette, par micropercussion ou par soudure chimique, possède un numéro unique d'identification. Ce numéro représente l'immatriculation définitive du vélo. Lors de l'achat d'un vélo et de la pose de son marquage, le numéro unique d'identification est enregistré dans un fichier national regroupant toutes les immatriculations de vélo. Le fichier national est accessible aux forces de l'ordre qui, lorsqu'elles retrouvent un vélo volé, saisissent le numéro d'immatriculation du vélo dans la base de données nationale. Ils disposent ainsi des coordonnées du propriétaire à contacter pour procéder à la restitution.

Le Fichier National unique des Cycles Identifiés (FNUCI)

Ce fichier national regroupant tous les numéros uniques d'immatriculation des vélos sur le territoire français a plusieurs caractéristiques. Ce fichier s'appelle le « FNUCI » qui signifie « Fichier national unique des Cycles identifiés », et est consulté de manière régulière par les forces de l'ordre afin de restituer les vélos volés retrouvés. Ce fichier a une vocation informative, il permet de connaître le statut d'un vélo (volé ou non), de savoir si le vélo a été acheté neuf ou d'occasion, mais il regroupe également toutes les informations de son propriétaire : nom, prénom, numéro de téléphone.

Ce fichier contenant cette importante base de données est bien évidemment sécurisé et les forces de l'ordre y ont un accès dédié exclusivement pour la restitution des vélos. Le « FNUCI » est géré par « L'APIC » qui est l'Association de promotion et d'identification des cycles, c'est l'organisme qui gère, actualise et sécurise le fichier national par délégation de l'État.

Comment sont enregistrées les immatriculations des vélos ?

Lorsque vous vous rendez chez votre vélociste pour acheter un vélo, il installe la solution de marquage de votre choix et effectue immédiatement l'enregistrement au fichier national pour vous. Vous êtes ensuite invités à compléter vos informations directement via le service proposé par le système d'immatriculation de vélo choisi. Seront enregistrées au fichier national les données suivantes : marque du vélo, modèle, couleur, coordonnés du propriétaire… Certains systèmes agréés d'immatriculation vous proposent d'ajouter des informations complémentaires pour maximiser vos chances de restitution. Recobike propose d'ailleurs un service d'investigation dédié qui collaborera avec les forces de l'ordre pour faciliter les recherches.

Vérifier le statut d'un vélo d'occasion grâce à son immatriculation ?

De la même manière qu'un certificat de non-gage est utile pour l'achat d'une voiture, il vous est désormais possible de vérifier le statut d'un vélo. Essentiel lors de l'achat d'un vélo d'occasion, vous pouvez désormais, grâce à l'immatriculation, obtenir le statut d'un vélo. Le fichier national est l'un des avantages que confère l'immatriculation obligatoire des vélos. Lorsque vous achèterez votre vélo d'occasion, vous pourrez vérifier rapidement si ce dernier est déclaré volé.

Alors que le nombre de vélos marqués devient de plus en plus important et que les procédés d'identification sont de plus en plus innovants, les chiffres concernant les vols de vélos en France devraient continuer leur décroissance. En espérant qu'un jour, tous les vélos soient immatriculés avec des solutions de marquage solides et performantes.

Actualité diverse et variée